Les groupes tunisiens dédiés à l’homosexualité fleurissent sur facebook. Et si les gays de Tunisie trouvent un refuge dans le réseau social, ce n’est pas tout à fait par hasard : Facebook collabore en effet activement avec l’organisation américaine Gay & Lesbian Alliance Against Defamation.

La communauté homosexuelle tunisienne semble particulièrement active sur Facebook. Dans des pays où l’homosexualité est considérée comme un sujet brûlant et tabou, le web permet de braver les interdits. Rappelons qu’en Tunisie, l’article 230 du code pénal considère l’acte de sodomie comme répréhensible. Il est même passible d’une peine d’emprisonnement de trois ans. Une pratique également condamnée par la religion islamique. Il n’empêche. Jeunes, moins jeunes, hommes, femmes, issus de toutes les classes sociales de la Tunisie se retrouvent ainsi sur le réseau social pour discuter, et surtout, nouer des liens.

Plusieurs groupes tunisiens ouvertement dédiés à l’homosexualité fleurissent sur Facebook. Des groupes qui arborent des intitulés du style «Gay de Tunisie» (754membres), «Gay tunisien», «Je suis gay tunisien et je l’assume»… La liste est loin d’être exhaustive mais illustre la tendance. Les pages dédiées aux lesbiennes tunisiennes sur le réseau social sont tout aussi explicites.

La communauté homo semble profiter de cet espace virtuel libre et ouvert à tous pour poster des annonces pour rendez-vous coquins, échanges de numéros de téléphones, liens de blogs spécialisés, articles…. Certains groupes se sont carrément métamorphosés en sites de rencontres comme «Rencontre gay bi tunisie» et ses quelques 888 membres. S’adonnant à des discussions intimes, parfois très hot, les membres (qui proviennent de toutes les régions de la Tunisie) prennent leurs aises pour établir des contacts.

«Salut tous le monde moi je suis un jeune homme je cherche une relation amoureuse avec un homme sérieux et fidèle pour une relation à deux durable. Je cherche quelqu’un de bien je ne veux pas un vicieux ni un bi alors si tu es cette personne laissez moi un message» lance L.S. Certains, n’ont vraiment pas froid aux yeux, entrent directement dans le vif du sujet en évoquant clairement leurs «mensurations». D’autres, pragmatiques recherchent des «partenaires d’El Menzah, El Manar ou Ennasr ».

Cependant, les commentaires stigmatisant (et insultant) les homos fleurissent également sur ces mêmes pages. Mais ce n’est pas vraiment par hasard que Facebook, fort de ses 500 millions membres, représente un refuge pour la communauté homosexuelle de Tunisie. Le réseau social collabore, en effet, activement avec l’organisation américaine Gay & Lesbian Alliance Against Defamation (GLAAD), spécialisée dans la défense des droits des homosexuelles.

Dans une note officielle publiée le 19 octobre 2010, les responsables de Facebook rappellent que le premier réseau social au monde est «en contact avec des organisations qui peuvent apporter une aide si vous ou quelqu’un que vous connaissez est en danger».

source: tekiano.com

A propos de l'auteur